Le Kobudo

littéralement, le terme Kobudo signifie "Les Arts Martiaux anciens".

Ces Arts Martiaux anciens sont nés sur l'île d'Okinawa et au départ, étaient partiqués par les paysans pour se défendre contre les envahisseurs japonais,

les samouraïs, qui n'étaient pas toujours bienveillants à leur égard...

 

Les paysans utilisaient donc leurs instruments de travail, c'est à dire le nunchaku (fléau pour battre le riz),

le tonfa (la bielle permettant d'actionner la meule pour écraser le grain)

et bien sûr l'inséparable bâton, indispensable pour se déplacer dans les rizières...

 

Ces techniques ont très vite été récupéréées par les pratiquants d'Arts Martiaux, qui les ont codifiées en créant 

des KATAS, et elles font aujourd'hui partie intégrante de l'enseignnement dans les DOJOS.

 

Au début, il fallait utiliser les protections de KENDO pour obtenir un entraînement réaliste et cela nécessitait

un équipement très coûteux. Avec l'apparition des armes en mousse, on a pu effectuer des exercices et

des combats sans danger et ainsi est né le KOBUDO SPORTIF.

 

Le Kobudo Sportif

 

Organisé tout d'abord uniquement pour les enfants, le Kobudo sportif, très ludique, a très rapidement été

adopté par les autres catégories et jusqu'aux vétérans qui s'amusent comme des petits fous !

Des stages de perfectionnement technique ont été organisés dans les ligues et la Fédération a mis en place

des compétitions comme la coupe de Ligue et la COUPE DE FRANCE auxquelles l'E.J.K. participe et obtient

d'excellents résultats.

Catégorie :